Retour sur le grand meeting d’avant 1er tour

Chers amis,

Le 15 mars, vous aurez la responsabilité de désigner par un vote les femmes et les hommes qui mèneront, avec vous et pour vous, l’action municipale pour les six prochaines années.

Je suis intimement convaincu que c’est en affrontant la réalité, en tenant un discours de vérité et de pédagogie que nous gagnons la confiance de nos concitoyens, et c’est notre défi aujourd’hui comme ce l’était hier. En période électorale, comme hors période électorale. Avec Coronavirus ou sans coronavirus ☺

C’est le défi de tous les élus locaux, ça aurait dû être celui de toutes les candidates et candidats à cette élection. Les coups de butoirs démagogiques de celles et ceux qui n’ont rien à proposer pour Ploemeur, auraient pu entrainer un recroquevillement sur nous même, une fin du débat, cela a au contraire renforcé notre détermination.

Nous aimons notre ville, et les valeurs qu’elle incarne. Les Ploemeurois ont tous en commun un sentiment d’appartenance à un territoire si particulier, empreint de beauté, d’authenticité et de modernité… Qui envisage une seconde de stopper cette dynamique vertueuse ? Ce dynamisme et cette harmonie sont les antidotes les plus efficaces contre les dogmatismes, les conservatismes et les ruptures, trop souvent issus de la logique des appareils politiques.

Les bonnes solutions pour Plœmeur n’ont pas de couleur politique !

En 2014, je vous demandais pour Plœmeur : « Osons l’avenir ». Maintenant, nous devons poursuivre et amplifier ce que nous avons commencé. Vous connaissez ma volonté. Ainsi nous préservons l’harmonie pour rendre la vie quotidienne plus facile et relever les nouveaux défis, nombreux, pour vivre mieux, adapter les services publics à vos attentes qui évoluent, pour prendre soin de ceux qui en ont le plus besoin et de ceux que nous aimons.

Face à cela je sais l’énergie des ploemeurois. Elle peut nous conduire à donner le meilleur de nous-mêmes. C’est cette énergie qui est aujourd’hui le quotidien des centaines d‘associations et leurs bénévoles qui font le travail. Le travail de tenir notre société ensemble, qu’on parle culture, sport, solidarités… C’est cette énergie qui est aujourd’hui celle de nos agents communaux engagés pour le service public au quotidien.

Je tenais ce soir, à les assurer de tout mon soutien, respect et surtout de mes remerciements pour leur engagement total pour Ploemeur et ses habitants.
Car cette campagne ne devait pas être un combat contre quelqu’un, votre serviteur ici présent. Nous aurions dû vivre un débat positif et vertueux pour nous tous, pour l’intérêt général, pour nos enfants et les plus fragiles d’entre nous. Ce débat n’a pas eu lieu par la faute de celles et ceux qui ont choisi de faire campagne contre Ploemeur sans programme ni liste cohérente.

DSC_6177

Nous aimons notre ville, et les valeurs qu’elle incarne. Les Ploemeurois ont tous en commun un sentiment d’appartenance à un territoire si particulier, empreint de beauté, d’authenticité et de modernité… Qui envisage une seconde de stopper cette dynamique vertueuse ? Ce dynamisme et cette harmonie sont les antidotes les plus efficaces contre les dogmatismes, les conservatismes et les ruptures, trop souvent issus de la logique des appareils politiques.

Les bonnes solutions pour Plœmeur n’ont pas de couleur politique !

En 2014, je vous demandais pour Plœmeur : « Osons l’avenir ». Maintenant, nous devons poursuivre et amplifier ce que nous avons commencé. Vous connaissez ma volonté. Ainsi nous préservons l’harmonie pour rendre la vie quotidienne plus facile et relever les nouveaux défis, nombreux, pour vivre mieux, adapter les services publics à vos attentes qui évoluent, pour prendre soin de ceux qui en ont le plus besoin et de ceux que nous aimons.

Face à cela je sais l’énergie des ploemeurois. Elle peut nous conduire à donner le meilleur de nous-mêmes. C’est cette énergie qui est aujourd’hui le quotidien des centaines d‘associations et leurs bénévoles qui font le travail. Le travail de tenir notre société ensemble, qu’on parle culture, sport, solidarités… C’est cette énergie qui est aujourd’hui celle de nos agents communaux engagés pour le service public au quotidien.

Je tenais ce soir, à les assurer de tout mon soutien, respect et surtout de mes remerciements pour leur engagement total pour Ploemeur et ses habitants.
Car cette campagne ne devait pas être un combat contre quelqu’un, votre serviteur ici présent. Nous aurions dû vivre un débat positif et vertueux pour nous tous, pour l’intérêt général, pour nos enfants et les plus fragiles d’entre nous. Ce débat n’a pas eu lieu par la faute de celles et ceux qui ont choisi de faire campagne contre Ploemeur sans programme ni liste cohérente.

Nous avons souhaité faire une campagne innovante pour dépasser tout cela.
Cette innovation, celle d’une nouvelle démocratie locale, je ne pourrai la mener à bien qu’avec vous, car je crois très profondément que rien n’est jamais écrit. C‘est pourquoi je veux continuer à porter l’optimisme de la volonté. ET l’optimisme c’est d’Aimer Ploemeur, ensemble.

Dimanche, vous aurez le choix d’initier ces nouveaux progrès que nous devons réussir ensemble. La rupture est hasardeuse pour ce que nous aimons à Ploemeur. Plus qu’un défi c’est une opportunité qui nous est offerte. L’opportunité de continuer d’avancer.

La voie que nous devons emprunter pour faire réussir notre territoire, afin de continuer à bien y vivre, n’est pas cheminement solitaire mais un mouvement collectif avec les 34 visages qui m’accompagnent dans cette aventure.

Ils en sont tous le témoignage vivant ce soir.

DSC_6269

Il se passe quelque chose lorsque ce qui n’était il y a quelques mois ou années qu’une volonté folle nous réunisse durant cette campagne. Nous réunissons au sein de cette liste trois listes qui s’affrontaient en 2014.

Il se passe quelque chose lorsque des jeunes, que l’on dit si peu intéressés par la chose publique, s’inscrivent si massivement sur les listes électorales et apportent leurs idées au débat démocratique. Je remercie ici leurs représentants, Arthur, Vagtant, Mathieu et Ludovic. Parce qu’ils refusent que cette élection qui arrive se fasse sans eux avec des hommes et des femmes du passé. Pour certains déjà candidats alors que je n’étais pas né…

Il se passe quelque chose lorsque des femmes et des hommes, qui s’étaient parfois combattus ou qui ne croyaient plus dans l’action publique se retrouvent dans une même salle, pour penser, partager, vouloir agir ensemble et transformer Ploemeur.

Il se passe quelque chose lorsque tant de nos concitoyens, déçus par la politique, expriment un intérêt, une attente, une espérance. Parce qu’ils sentent la sincérité de notre liste.

Oui, il se passe quelque chose lorsque des femmes et des hommes, venus d’horizons différents, s’engagent non pas pour s’encarter dans un parti, non pas pour défendre leurs intérêts ou ressasser de vieilles rancœurs ☺ mais pour ensemble, porter l’intérêt général, pour ensemble construire un beau projet, celui que Ploemeur, que les ploemeurois méritent.

Oui, il se passe quelque chose, aujourd’hui, et je tenais très sincèrement à vous remercier, à les remercier tous.

Et ce qu’il se passe, c’est que nous aimons Ploemeur, tout simplement. Ce n’est pas une révolution. Ce n’est pas le grand soir. Aimer Ploemeur, c’est ce que nous allons conduire. Non pas sur des clivages anciens, mais bien par une refondation, une refondation qui dépasse ce qui nous avait bloqué pour construire ensemble.

Pour cela, nous avons dû construire un programme et une équipe en libérant toutes les énergies, en libérant les énergies citoyennes qui irriguent Ploemeur, chez chacune et chacun d’entre nous.

DSC_6206

Nous avons une responsabilité, une responsabilité collective : poursuivre le travail engagé à votre service avec le programme que je viens de vous détailler.

Nous avons un devoir : continuer à rassembler celles et ceux qui aiment Plœmeur. Parce qu’il nous faudra innover en permanence pour relever ensemble un grand nombre de défis majeurs : l’urgence climatique, la place de la nature en ville, la construction de logements diversifiés et moins chers, l’avenir de notre cœur de ville, de nos entreprises, de nos commerces et de nos associations.

Voter « Aimer Plœmeur », c’est voter pour toutes celles et tous ceux qui veulent l’harmonie d’une ville tournée vers l’avenir.

Aimer Plœmeur est bien ce qui nous rassemble !

Je tiens à vous assurer que notre action sera, en tout temps et en toutes circonstances, animée par la volonté de répondre, avec humanisme et sens de l’intérêt général, à vos questions quotidiennes et au développement de notre commune.

Nous vous donnons donc rendez-vous dimanche 15 mars, coronavirus ou pas coronavirus, pour initier ces nouveaux progrès que nous devons réussir ensemble, et nous avons besoin de vous tous !

Vive Ploemeur, Vive la République et vive la France !