Vernissage de l’exposition Le regard du peintre : « l’art du paysage à la Médiathèque de Quéven »

 En effet à la base, l’exposition qui nous rassemble ce soir Le regard du peintre : l’art du paysage a été conçue par le Conseil départemental pour être présentée dans les collèges, les médiathèques et tout lieu, permettant la découverte des œuvres d’art, en dehors des musées.
 

En effet, les musées ne doivent pas être les seuls sanctuaires de la monstrance artistique. Dans nos territoires, peu de communes possèdent un musée, et pour autant leurs populations sont tout autant désireuses de pouvoir aller à la rencontre de l’art proche de chez elles.

 

C’est en ce sens que la Ville de Quéven a sollicité le Département pour pouvoir bénéficier de cette exposition, et c’est avec plaisir que nous la lui avons confiée.

 

Cette exposition est constituée de 12 tableaux originaux, issus de notre collection. Elle retrace les grands mouvements de la peinture de la fin du XVIIIème siècle à la fin du XXème siècle. Cette exposition a pour ambition de sensibiliser le public par la proximité des œuvres tout en apportant des clés de lecture pour leur compréhension.

 

La thématique du paysage a été retenue car elle est centrale dans la peinture à partir du XVIIIème siècle. Les douze œuvres montrées sont composées à partir de paysages de Bretagne, elles sont le fruit du travail de peintres ayant choisi notre région comme sujet de prédilection. Le choix de deux œuvres du peintre Tal Coat (1905 – 1985), permet de dresser un panorama complet de la diversité d’approches du paysage à travers le temps.
Pour celles et ceux qui voudraient découvrir d’avantage de l’œuvre de Tal Coat, je vous invite à vous rendre au Domaine de Kerguéhénnec à Bignan. Ce centre d’art contemporain départemental comporte un fond permanent de cet artiste.

Festival interceltique de Lorient. De l’Écosse au Pays de Galle

Dernière journée du Festival Interceltique de Lorient, encore une belle réussite. Après l’Ecosse, direction le Pays de Galle en 2018.
Nous partageons le même hymne national le « Bro Gozh ma Zadoù » en breton, en gallois « Hen Wlad Fy Nhadau » (Vieille terre de mes pères). On trouve un équivalent en cornique pour la petite histoire, la langue celtique apparentée au Breton parlée dans les Cornouailles anglaises, sous le titre « Bro Goth agan Tasow » (Vieille terre de nos pères), qui reprend aussi l’air de l’hymne gallois.
En breton, les paroles sont celles de l’adaptation qu’en a faite François Jaffrennou en 1898. Une belle édition s’annonce, autour de nos identités et de nos régions européennes.