Aménagement urbain au Courégant. 🚧⚠️👷🏻

Outre la réfection de la chaussée et la création de trottoirs sur la route du Penher, le front de mer va bénéficier d’un aménagement paysagé (au revoir les grosses pierres), cheminements doux, parking vélo agrandi, moins minéral et plus végétal. Une balise maritime sera, comme promis, implantée.

Les travaux d’amélioration de votre cadre de vie débuteront prochainement

Déplacements Doux à Ploemeur. Aménagements de la rocade du centre-ville et d’une rampe d’accès à la VD à Pénescluz


– Avenue Robert Schuman : Réaménagement complet de l’avenue avec voie vélo de 3m au nord et stationnement au droit des propriétés

– Boulevard Aristide Briand : Aménagement d’une voie vélo de 3 au nord séparé de la circulation par des espaces vert.

Au sud, aménagement d’un bassin de rétention (tuyaux + noue paysagère) et stationnement longitudinal.
Création d’une aire de covoiturage et d’une rampe d’accès pour les vélos à Pennescluz. Débroussaillage par le Département du Morbihan du talus de la rampe vélo le 18 septembre, puis réalisation de la rampe à partir du 23 septembre ; du coup la voie vélo sera interdite à la circulation pendant 15 jours (sauf le soir et le WE).


– à suivre : terrassement du parking covoiturage/voie vélo et de l’aire pour une stèle pour aviateurs

– à suivre (en cours de validation par Mairie de queven) : transformation de l’ex RD163 en voie vélo light (sans aménagements lourds, sauf les deux entrées de voie) et aire de stationnement RIS

 

Architecture, urbanisme et environnement, création d’une Union Régionale des CAUE

Journée de travail avec les élus des villes, départements et région Bretagne, les trois CAUE (conseil en architecture, urbanisme et environnement) de Bretagne, l’Établissement Public Foncier, DREAL, DRAC, les universités et les acteurs institutionnels afin de nous coordonner au sein d’une union régionale. L’objectif est de mutualiser davantage nos savoirs faire, compétences, échanger de l’information dans le but d’améliorer la réponse aux collectivités locales en pleine mutation et aux porteurs de projets privés sur ces sujets. 
Je remercie les différents acteurs qui m’ont nommé Vice-Président. Une belle mission à échelle régionale pour tous, pour l’habitat et l’amélioration de notre cadre de vie en Bretagne dans le souci de la solidarité territoriale, du respect de notre environnement et de la qualité architecturale.

Ville de Ploemeur. Travaux effectués durant la saison estivale

 

[⚠️👷🏼 bilan sur les travaux effectués cet été par la Ville de Ploemeur]

C’est l’été et pourtant les travaux continuent afin d’améliorer le quotidien des ploemeurois.e.s, de maintenir un service public de qualité et surtout d’investir pour le futur de nos enfants. La Ville s’améliore tous les jours grâce à un investissement maintenu malgré les contraintes financières afin de forger ensemble un territoire solidaire et innovant où il fait bon vivre. Merci à tous les agents de la Ville pour leur engagement sans faille dans leurs missions au Service du public !

Ronan Loas

Travaux scolaires :

– école Prévert/Desnos : réfection des sols (amiantés à Prévert mais réalisation patielle uniquement, sera fini à la Toussaint), murs et plafonds partiellement, peinture jeux de cour. budget d’environ 130.000€

– école Pagnol : sols murs plafonds également budget env 10.000€

– école rené Guy Cadou : travaux d’installation d’une micro crèche pour la rentrée 2017

– école Lomener Kerroc’h : remplacement chaudière, 20.000€

– Divers entretien (Gauguin, Châtaigneraie, Lomener Kerroch…) et mises en conformité électrique des bâtiments 

 

Travaux patrimoine :

– Ancienne médiathèque : remplacement d’huisseries

– Domaine de Soye : sécurisation et préservation d’urgence : 45.000€

– Chantier jeunes insertion (rempart) rénovation du mur d’enceinte avec l’association Mémoire de Soye

– Réfection monument aux morts place des FFL, 10.000€

 

Travaux culture/associations :

– Réfection salle Grazu Océanis, 10.000€

– Aménagement espace Bleu Citron à l’Oceanis, 20.000€

– Réparation toiture ALP suite tempête, 20.000€

 

Travaux sport :

– Réparation dégâts tempête Zeus toiture salle multisport de St-Mathurin

– Finition Oxygène (tranche 2) : 650.000€

​​

Travaux entretien voirie :

– Point à temps (préservation ensemble des routes communales) 15.000€

– Réfection enrobé boulevard Leclerc, avenue de Gaule et rond point de Kerdroual : 180.000€

– Réfection enrobé route de Kerouriec : 120.000€

– Réfection trottoir route de Keryado : 20.000€

– Réfection trottoir allée de l’étang (TRANXHE) : 50.000€

– Purge chaussée route du Kaolin : 36.000€
Travaux amélioration de voirie :

– Aménagements de sécurité rue du Moulin du Gaillec : 15.000€

– Arrivée voie vélo à Fort bloqué (place de goémoniers) : 35.000€

– Finitions voie vélo Fort-Bloqué (tranche 3) 500.000€

– Liaison piéton vélo Kerloret (tranche 2) : 80.000€)
Aménagement espace public :

– Rénovation front de mer du Fort-Bloqué (tranche 1 : ganivelles, bancs, ouverture sur la mer….) : 30.000€ en attendant la mise en place du contrat d’attractivité touristique avec le conseil Departemental du Morbihan 
 Aménagement services publics :

– Peinture huisserie mairie : 10.000€

– Réfection éclairage accueil

– Aménagement allées cimétière centre ville : 110.000€ (y compris le réseau et le bassin tampon pluvial pour assainir les tombes)

Révision Générale du Plan Local d’Urbanisme. Plan d’aménagement et de développement durable 

Dans la continuité de la délibération du conseil municipal du 5 avril 2017 ayant prescrit la révision du plan local d’urbanisme, il vous est proposé de débattre ce soir des orientations générales du PADD.
Aux termes de l’article L 151-5 du Code de l’urbanisme, le PADD définit les orientations générales des politiques d’aménagement, d’équipement, d’urbanisme, de paysage, de protection des espaces naturels, agricoles et forestiers, et de préservation ou de remise en bon état des continuités écologiques. 
Il arrête les orientations générales concernant l’habitat, les transports et les déplacements, les réseaux d’énergie, le développement des communications numériques, l’équipement commercial, le développement économique et les loisirs, retenues pour l’ensemble de la commune.

Il fixe les objectifs chiffrés de modération de la consommation de l’espace et de lutte contre l’étalement urbain. 
Conformément à l’article L 153-12 du Code de l’urbanisme, les orientations générales du PADD doivent être soumises au débat du conseil municipal, au plus tard deux mois avant l’examen du projet de plan local d’urbanisme. 
Les orientations générales du PADD s’articulent autour des axes suivants :

 Un habitat concentré pour un développement urbain équilibré et maitrisé

 Une dynamique économique et attractivité du territoire

 L’agriculture, une activité à conforter

 Des équipements qui accompagnent le développement de l’habitat et de l’économie

 Un environnement remarquable à préserver
Avant de débattre de ces orientations générales, je voudrais juste revenir quelques instants sur le diagnostic préalablement effectué avec le bureau d’études. 
Les constats issus du diagnostic montrent que sur la période 2008-2013, la construction de nouveaux logements n’a pas été accompagnée d’une hausse de la population. Mathématiquement le nombre d’habitants par logements a baissé, c’est le phénomène dit du « desserrement familial ».
De plus, la commune connaît un vieillissement prononcé de sa population depuis 1999. En 2013, l’indice de jeunesse (0,6) est inférieur à celui du département (0,83) et à celui du pays de Lorient (0,81).

Consciente que ces deux tendances orientent significativement le développement de la commune, Ploemeur souhaite impulser une action engagée et volontariste dans l’accueil des jeunes ménages et des familles.
Pour mettre en application ces ambitions, la commune n’a pas retenu les scénarii au fil de l’eau et modéré qui projetaient une perte ou une stabilisation de la population avec la continuité des tendances actuelles : desserrement des ménages + vieillissement des habitants.
Elle a retenu un scénario volontariste qui projette une croissance démographique de + 0,3 % annuelle soit 18 800 habitants à l’horizon 2028 et une production de 1110 logements sur la durée du PLU.
L’ambition de ce scénario réside non pas dans la forte production de logements ou l’accueil massif de nouveaux habitants mais bien dans une croissance démographique régulière qui repose sur deux critères principaux : 

– une inversion de la tendance du solde naturel : actuellement le solde naturel est négatif (-0,5 % / moyenne annuelle entre 2008-2013). Les orientations en terme d’habitat viseront à permettre l’accueil des familles et jeunes ménages pour atteindre un solde naturel positif.
– un desserrement des ménages maîtrisé : si la commune n’agit pas sur le phénomène de desserrement des ménages les projections tablent sur 1,7 personne par ménage. A travers les objectifs déclinés dans le PADD, Ploemeur souhaite maîtriser le processus de desserrement et maintenir le desserrement à 1,9 personne par ménage.
Outre ces deux critères principaux, le scénario démographique s’appuie sur le maintien de la part des résidences secondaires (15 %) et du taux de vacance (5 %).
Le diagnostic montre une stabilisation de la part des résidences secondaires de l’ordre de 15 % du parc de logement. Le taux de vacance est en nette augmentation depuis 1999 mais son taux autour de 5 % reste en dessous de la moyenne départementale (7 %). Malgré la hausse constatée, un taux de 5 % assure une bonne rotation au sein du parc.

À lire ici https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1528308453888389.1073741828.134108556641726&type=3