Les Physalies, élégantes mais extrêmement dangereuses ⚠️

Ces animaux vivent normalement dans les eaux chaudes des régions tropicales et subtropicales mais n’ont aucun moyen de contrôler leur route. Alors, transportées au gré des vents et des courants, elles peuvent venir s’échouer sur les plages d’Europe.
L’arrivée de physalies est peut-être liée à un réchauffement des eaux ou des épisodes de vent et de courants particuliers (Ouragan Ophélia). La disparition des tortues caouannes, leur prédateur principal, n’y est certainement pas non plus pour rien.
Même mortes, échouées et à moitié sèches, les physalies sont dangereuses. Environ 10% des piqûres présentent des signes de gravité : perte de connaissance, gêne respiratoire, douleurs abdominales ou thoraciques, vomissements, tachycardie, hypertension artérielle ou crampes musculaires.
Il ne faut donc pas y toucher, mais signaler leur présence aux Services Techniques de la Ville de Ploemeur qui assurent depuis hier leur enlèvement sur nos belles plages.
En cas d’envenimement, l’Agence régionale de santé (ARS) conseille de ne pas frotter la peau directement avec la main, mais de retirer les tentacules en rinçant la peau à l’eau de mer, en appliquant de la mousse à raser ou à défaut du sable sec, puis en les décollant avec un carton rigide.
Aucun problème signalé mais je vous conseille néanmoins d’être vigilant sur les plages…

Une micro-crèche au Fort-Bloqué à la rentrée !


Des locaux scolaires adaptés aux tout-petits, un environnement maritime idéal, le quartier ploemeurois du Fort-Bloqué accueillera à partir de lundi une micro-crèche pour les enfants de 18 mois à 3 ans.

La Ville de Ploemeur et l’association ont signé aujourd’hui la convention de mise à disposition des locaux municipaux. 
L’ancienne école René Guy Cadou conserve donc sa vocation de lieu éducatif ; après l’ouverture en 2015 de l’école des Petits Ruisseaux, la Ville a signé aujourd’hui une convention de trois ans avec l’association La Source, permettant une continuité éducative à laquelle les élus sont attachés.
Ces structures offrent aux parents qui le souhaitent une pédagogie alternative de type Montessori-Freynet où l’enfant est acteur de son parcours d’apprentissage.
Un projet de formation à ces pédagogies différenciées a été évoqué après avoir reçu la visite des instances de l’éducation nationale. 
Il reste quelques places à la micro-crèche.