Transgascogne 6,50. Bravo à la Plœmeuroise Estelle Greck 

Estelle Greck, skipper Starfish (514) 13e Série Solo aux Sables d’Olonne 
« La fin a été rude avec de la pétole et des orages… Mais ce que je retiens de cette deuxième étape, c’est que, comme d’habitude, je n’avance pas au près. C’est la conclusion que je connaissais déjà avant de partir (Rires) ! Heureusement, la Mini Transat est au portant ! Mais bon, on va dire que j’ai sauvé les meubles. Je termine 4e bateau à nez pointu sur cette deuxième manche, mais je garde la deuxième place des bouts pointus au général alors ça va ».

Voile. Départ de la TransQuadra, direction Madère puis la Martinique 


Mesdames, messieurs,
Chers amis,
Quelques mots simplement. 
D’abord pour me réjouir que le départ de la Transquadra en solitaire se fasse à Lorient pour cette 9ème édition: j’y vois un nouveau signe, s’il en était besoin, de la place éminente que la cité de la compagnie des Indes occupe dans le monde du nautisme, au même titre d’ailleurs que le département du Morbihan dans son ensemble. 

Je suis certain que l’accueil fait ici, tant aux organisateurs qu’aux participants, est à la hauteur de leurs attentes mais aussi de notre réputation. En réalité vous étiez déjà morbihannais puisque nul n’ignore le rôle déterminant du Club Nautique Hoëdicais dans cette merveilleuse et superbe aventure née en 1993.
Je voudrais bien évidemment saluer, avec respect et admiration, les vingt-cinq solitaires qui vont s’élancer vers Madère puis, dans un second temps, vers la Martinique. 
Il ne me reste que quelques années encore pour me préparer à les rejoindre dans ce qui, à mes yeux, est un véritable exploit, sportif mais aussi en termes de force de caractère. Si j’ai bien compté, deux participants sont Morbihannais (Jean-François Hamon de Ploërmel et Jean-Pierre Kelbert de Larmor-Plage), mes vœux de réussite plus particuliers vont naturellement vers eux.

La voile a ceci de singulier qu’elle fait partie des sports de haut-niveau – cette Transquadra est évidemment une épreuve de haut niveau car on ne traverse pas impunément l’Atlantique – qui demeurent accessibles et praticables par des amateurs, certes passionnés et extrêmement compétents, mais néanmoins des amateurs. 

Je me réjouis qu’ils trouvent en Morbihan, pour ce départ, un terrain de jeu à la hauteur de leur engagement. 
La voile, de compétition comme de loisir, est ici en Morbihan une évidence. Les installations portuaires, gérées par la SELLOR comme par la Compagnie des Ports du Morbihan, sont parmi les meilleures de France. Les architectes, les chantiers de construction, les équipementiers sont mondialement connus. Nos grands skippers s’y sont installés, en particulier ici à Lorient. Avec la Transquadra c’est un nouvel et bel événement qui vient renforcer notre place d’excellence dans le nautisme.

Que tous ceux qui ont contribué à son implantation à Lorient et dans le Morbihan en soient chaudement remerciés.