Orientations stratégiques en matière d’urbanisme (discours) #Ploemeur2030

 « Ploemeur 2030 ».
 
Il ne s’agit pas de faire de l’habillage sur différents projets diffus, mais bien de poser une réflexion globale sur l’avenir de notre ville et de son aménagement. Ce n’est pas seulement un projet d’élu, je souhaite, avec ma majorité municipale, que cela soit un projet citoyen. Chaque Ploemeurois a une façon bien à lui de vivre sa ville. Par nos différentes actions et politiques publiques, nous tâchons de percevoir ces ressentis pour repenser la ville en fonction des attentes légitimes de ses habitants, mais aussi des nouvelles pratiques et des nouveaux modes d’utilisation de l’espace public.
 
C’est donc avec une large concertation que nous avons décidé d’engager et que nous allons vous proposer dans ce bordereau.
 
Si la délibération en question ne pose que la problématique de l’aménagement du centre-ville, le reste de la commune n’est pas oubliée pour autant. Comme je vous l’ai dit, c’est une réflexion globale que nous comptons mener. Différents quartiers sont appelés à évoluer. J’entends par là de gros changements à accompagner notamment sur Kerroc’h et Fort-Bloqué. Ces deux quartiers n’ont pas eu les mêmes traitements que les autres durant ces dernières années. Ce n’est pas seulement une conviction personnelle, mais c’est le fruit de concertation et de rencontres. Lors des réunions de quartier de 2014 à celles qui viennent juste de se tenir, nous avons pu entendre les légitimes attentes de la population en matière d’aménagement de leurs lieux de vie.
 
Tout le monde ne se rend pas aux réunions de quartier, c’est pour ça que nous avons fait le choix d’étendre la concertation afin de recueillir l’avis du plus grand nombre. L’avis des plus jeunes nous intéresse aussi. C’est en ce sens que nous avons choisi comme thème pour l’événement jeunesse « Moi ma ville », l’idée de proposer aux enfants de dessiner la ville qu’ils souhaitaient. N’oublions pas que les décisions que nous prenons aujourd’hui marqueront le visage de la ville que nous leur laisserons demain. Prendre leurs aspirations en compte dès maintenant est une décision de bon sens.
 
Les projets immobiliers fleurissent sur toute la commune. Je reçois avec les élus et les services de nombreux porteurs de projets. Cela participe naturellement au renouvellement urbain de notre ville, porté tant par la ville que par des bailleurs sociaux et des porteurs de projets privés.
 
Le centre-ville regorge d’un potentiel de développement et de modernisation énorme. Bien sûr, nous aurons à l’esprit de garder l’esprit, le visage et l’authenticité de notre ville. Le déménagement des services techniques municipaux – rendu inévitable vu leur état et le respect qu’on doit aux agents qui y travaillent, mais aussi pour optimiser les services apportés à la population – permettra de dégager une vaste surface à aménager de 20 000 m² à Ty Néhué.
 
La rue de Larmor est en travaux, et sera complètement différente une fois les travaux terminés. Nous y aménageront des logements, sociaux et privés, afin de faire revenir des habitants en centre-ville, attirer des familles, libérer des pavillons et dynamiser le commerce.
 
Logements, commerces, services seront au rendez-vous de ce réaménagement du centre-ville. Nous nous devons d’apporter les services attendus par les Ploemeurois, mais aussi de créer les conditions favorables à l’accueil de nouvelles populations. C’est en ce sens que nous travaillons sur le prochain PLU.
 
Mais Ploemeur ne se cantonne pas à son centre-ville. Ploemeur 2030 est donc un projet à long terme qui englobe les différentes agglomérations.
 
Kerroc’h doit pouvoir bénéficier d’un renouveau, avec enfin un traitement de la place Kermabon. Comme nous avons pu le dire aux habitants lors de la réunion de quartrtier, nous réflechissons au réaménagement de cette place, en lien avec les questions de mobilité et avec les nécessités de centralité. Nous avons évoqué la possibilité de mettre en place une halle qui permettrait d’accueillir un marché semi couvert, permettrait de créer un lieu de rencontre et offrirait un lieu abrité pour celles et ceux qui attendent leur bus.
 
Du côté du Fort-Bloqué, quartier longtemps laissé de côté, nous avons inauguré une salle communale qui permettra d’offrir un lieu central pour l’animation et la vie du secteur. Mais là où nous devons porter une large réflexion, c’est l’aménagement du bord de mer. Nous avons pour vocation de dynamiser l’économie touristique sur notre commune, et le Fort-Bloqué a largement les atouts pour se développer. Nous avons mené une étude paysagère pour embellir le front de mer, mais c’est aussi l’aménagement de la place des goémoniers, le stationnement et la route qu’il convient de revoir. Des commerces pourraient voir le jour face à la mer, mais aussi dans les rues adjacentes.
 
Vous l’aurez compris, Ploemeur 2030 est un projet d’envergure auquel nous souhaitons associer largement la population pour créer demain le Ploemeur qui nous ressemble. Cette démarche vise à avoir une vision globale de l’aménagement de notre ville, afin qu’elle soit harmonieuse et équilibrée. Les bassins de vie doivent être respectés, les conditions de vie toujours améliorées, et nous devons créer un terreau favorable à l’accueil de nouvelles populations et à un développement économique soutenu.