14 juillet 2017, fête nationale 

Fête nationale 🇫🇷. Traditionnelle cérémonie au monument aux Morts de la Ville de Ploemeur en ce 14 juillet en présence de Ronan Loas, Maire de Ploemeur et Vice Président du Département du Morbihan, des élus, anciens combattants et représentants des associations patriotiques, de souvenir et de nombreux ploemeurois.
L’Amiral 5S Pierre-François Forissier, ancien chef d’Etat Major de la Marine Nationale, a remis à Guy Sinel, ploemeurois, la médaille de commandeur de l’Ordre National du Mérite.

Discours:

Le 14 juillet, c’est le jour de la fête nationale en France. C’est un jour de fête et de convivialité pour tous.
Mais c’est d’abord la commémoration d’un évènement qui rassemble tous les citoyens français autour de valeurs communes, celles qui fondent autour de valeurs séculaires notre République. Et c’est bien la République que nous mettons à l’honneur aujourd’hui.
La devise de la République française bien connue et présente sur le fronton de beaucoup de bâtiments publics, et en premier lieu les mairies, LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE, est le socle des valeurs qui uni l’ensemble des Français.
La Liberté,
Celle voulu par les Lumières, celle qui permet à chaque Français de vivre comme il l’entend, de penser comme il le veut, de s’exprimer sans craindre des répercussions. Cette liberté, nous l’avons gagnée au prix du sang et des larmes en 1789, nous l’avons propagée en Europe et aux Amériques. Plusieurs fois elle a été menacée, plusieurs fois elle a été bafouée, mais à chaque fois nous l’avons récupérée.
Aujourd’hui, alors que l’obscurantisme essaie de gagner du terrain, réduisant à néant des populations et en attaquant d’autres sur leur sol, notre combat pour la liberté prend tout son sens. Nous devons au travers de cette commémoration saluer le travail exemplaire de la coalition internationale qui lutte sans relâche pour libérer des populations d’agresseurs mortifères qui par leur idéologie meurtrière n’hésitent pas à perpétuer d’infâmes exactions.
L’égalité,
L’article premier de la Constitution garantit que « Tous les citoyens naissent et demeurent libres et égaux en droit ». C’est pour chaque Français l’assurance que quoi qu’il fasse, il sera traité de la même manière que quiconque, et ce quelle que soit sa condition sociale, ses connaissances, son éducation ou ses ressources.
Il est important que notre société fasse preuve d’équité. C’est-à-dire qu’elle intègre de la justice, et notamment de la justice sociale dans son approche du citoyen. C’est à cette condition qu’on apportera de l’égalité des chances aux Français.
La France est une chance, chacun doit pouvoir se dépasser, réussir. La France sera une chance pour chacun, si chaque Français reçoit les mêmes atouts pour réussir. Cela passe par l’école de la République et par un accès à la culture pour tous, car sans culture nous ne sommes personne. Rappelons-nous que quand on a demandé à Winston Churchill de couper dans le budget des arts pour l’effort de guerre, il a répondu : « Alors pourquoi nous battons-nous ? »
La fraternité,
Le peuple français est un grand peuple. La France est forte par sa solidarité. Sur elle, reposent en grande partie les droits sociaux inscrits dans le préambule de notre Constitution. 
Jacques Chirac disait ceci en 2000, « La fraternité, quant à elle, est toujours fondée sur une relation de personne à personne. C’est une solidarité à taille humaine, une solidarité qui s’incarne. Un humanisme qui prend le visage d’hommes et de femmes allant aux devants des difficultés et des peines d’autres hommes et d’autres femmes. Un altruisme qui vient du sentiment autant que de la générosité. La fraternité, c’est aussi l’enrichissement du don, la joie d’aller vers les autres et le plaisir d’être ensemble. »
Par ces mots, le Président de la République extrayait l’essence même de notre Nation. L’histoire nous rappellera toujours nos engagements fondamentaux sur le respect des autres, la tolérance mutuelle, la liberté de conscience forgeant toujours notre idéal républicain.
Alors aujourd’hui, nous ne célébrons pas la prise de la Bastille, un moment où des Français ont dû combattre – par nécessité – d’autres Français.

Non, aujourd’hui nous célébrons la République, et à travers elle la liberté toujours éclatante de fraîcheur, d’audace et de créativité, l’égalité qui scelle le sentiment de justice entre les citoyens, et enfin la fraternité qui place la solidarité entre chacun d’entre nous comme le pilier du vivre-ensemble.
Vive la République, et vive la France !

8 mai 1945. Commémoration de la victoire à Plœmeur 

Cérémonie commémorative de la victoire du 8 mai 1945 au carré militaire de Plœmeur, instant de recueillement avec nos anciens combattants et nos associations patriotiques, de souvenir. Le devoir de Mémoire pour celles et ceux tombés en défendant nos valeurs avec le transfert de la dépouille d’Eugène Le Cloirec dans la tombe de regroupement des Morts pour la France et du dépôt du livre d’or des Morts pour la France de la Commune.

 

8 mai 1945. Les images d’une émouvante commémoration de la victoire des alliés ce matin place des FFL à Plœmeur.


Moment fort en émotion pour Loulou le Coupanec ancien résistant FFI qui reçoit l’insigne de porte drapeaux pour ses 30 ans de Service. Le drapeau du 7ème bataillon FFI a été transféré au Souvenir Français, qui l’a ensuite remit à la petite fille de Loulou

Communiqué – attentats du 14 juillet à Nice

Hier, jour symbolique, notre pays a dû, de nouveau, faire face à la violence et à la haine. La France, fille des lumières et symbole des valeurs humanistes a été touchée, touchée à Nice mais touchée dans toute sa nation, touchée en ce jour de fête et de communion populaire.
Toutes mes pensées vont aux victimes de ces horribles attentats, ainsi qu’à leurs familles et à leurs proches. La France est touchée en son cœur en ce jour symbolisant tant notre unité.
Je tiens aussi à apporter mon soutien aux forces de l’ordre et aux services d’urgences dont la bravoure ne cesse de grandir face à cette mission difficile.
La Ville de Plœmeur apporte son soutien fraternel à la Ville de Nice et aux niçois. Les drapeaux ont été mis en berne dès ce matin.
Nous ne nous laisserons pas terroriser, le programme de nos activités culturelles, sportives et festives estivales est maintenu. Nous ne cèderons pas à la peur et à la psychose voulue par ces barbares. Le vivre-ensemble socle de notre république survivra à ces coups de buttoirs obscurantistes.
La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie.
Ronan Loas 

Maire de Plœmeur

Vice-Président du Département du Morbihan

14 juillet 2016

Belle cérémonie du 14 juillet ce matin à Plœmeur, fête nationale. 🇫🇷 

Par une loi du 6 Juillet 1880, la IIIème République décidait de faire du 14 Juillet, la fête nationale.

Le 14 Juillet, c’est celui de 1789, la prise de la Bastille, le symbole de la liberté et de la fin de l’ordre ancien. Le pouvoir du peuple par le peuple.

Mais le 14 juillet c’est aussi la Fête de la Fédération en 1790 qui célèbre une paix retrouvée et l’incarnation vivante du principe de fraternité.

Liberté et Fraternité, voilà les valeurs portées par notre fête nationale ! Et l’Egalité qui viendra juste après dans le premier article de la Constitution. Ces trois valeurs forgent le socle de notre République. Perdez-en un et c’est l’édifice tout entier qui est menacé. C’est pourquoi il est important chaque année de commémorer cette grande fête républicaine qu’est le 14 juillet.
Vive la République,

Vive la France ! Ploemeur