Une micro-crèche au Fort-Bloqué à la rentrée !


Des locaux scolaires adaptés aux tout-petits, un environnement maritime idéal, le quartier ploemeurois du Fort-Bloqué accueillera à partir de lundi une micro-crèche pour les enfants de 18 mois à 3 ans.

La Ville de Ploemeur et l’association ont signé aujourd’hui la convention de mise à disposition des locaux municipaux. 
L’ancienne école René Guy Cadou conserve donc sa vocation de lieu éducatif ; après l’ouverture en 2015 de l’école des Petits Ruisseaux, la Ville a signé aujourd’hui une convention de trois ans avec l’association La Source, permettant une continuité éducative à laquelle les élus sont attachés.
Ces structures offrent aux parents qui le souhaitent une pédagogie alternative de type Montessori-Freynet où l’enfant est acteur de son parcours d’apprentissage.
Un projet de formation à ces pédagogies différenciées a été évoqué après avoir reçu la visite des instances de l’éducation nationale. 
Il reste quelques places à la micro-crèche.

Remise de la médaille de la famille à Mme Tanguy

Émotion ce matin à la remise de la médaille de la famille à Mme Tanguy qui a élevé 7 enfants. elle reçoit donc aujourd’hui la médaille d’argent de la Famille.


Elle a été cultivatrice, et a habité Laudé à Ploemeur. La Médaille de la Famille est une distinction honorifique décernée aux personnes qui élèvent ou ont élevé dignement de nombreux enfants, et qui ont fait un constant effort pour élever leurs enfants dans les meilleures conditions matérielles et morales possibles.

Enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants et amis étaient réunis pour la remise de cette médaille récompensant de belles valeurs humaines

Calais, l’Humanisme à l’aube du 24 octobre 2016

Depuis Calais, c’est 180 mineurs qui rejoindront demain -et en toute légalité- les leurs en Grande-Bretagne. C’est un début ; Londres doit remplir son devoir moral, nous ne reviendrons pas sur les accords du Touquet. Il reste 1.300 mineurs isolés, dont 95% veulent aller en GB et 40% y ont de la famille (source: France Terre d’Asile).
À la veille du démantèlement du camp de Calais, comment assurer la sécurité et la dignité de ces mineurs isolés qui n’ont pas le droit à l’hébergement d’urgence ? Voilà la question clé qui me semble insoluble et non résolue avant le démantèlement commençant demain 8:00 d’un site où vivent 5.700 migrants souhaitant rallier l’Angleterre mais qui seront accueillis temporairement dans 12 départements français.
Pourtant à travers l’Humanisme, c’est inévitablement le sens de notre engagement : faire de l’Homme l’« essentiel » de toute action politique, faire de la France un pays prospère, où la liberté, la responsabilité, la subsidiarité sont les leviers d’une République forte, ouverte et moderne.
Demain, lundi 24 octobre nous serons jugés sur notre capacité à traiter ce problème avec volonté politique et prise en compte humaine du problème. La non-amorce de toute solution politique au proche et Moyen-Orient et l’impossible consensus à l’échelle européenne, éclairent d’une lumière crue ce futur coup d’épée dans l’eau.

100è année pour Mimi Falquerho

Je suis venu fêter un joyeux anniversaire à notre nouvelle centenaire, Eugénie « Mimi » Falquerho. Connue de tous les Ploemeurois car elle a tenu pendant des décennies un café et fut l’épouse d’un de mes prédécesseurs Jean Falquerho Maire de 1945 à 1954. Nous avons pris une photo avec nos cinq centenaires de l’EHPAD Ter et Mer. Joyeux anniversaire !